des 19 pays partageant la monnaie unique a progressé de 0,1% d’un trimestre sur l’autre et de 1,0% sur un an alors que les économistes interrogés par Reuters s’attendaient respectivement à +0,2% et +1,1%.

Ces mauvais chiffres s’expliquent largement par des contractions inattendues de la croissance au quatrième trimestre en France, la deuxième économie de la région, mais aussi en Italie, la troisième.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code